L’Acacia de Claude Simon: L’écriture à l’épreuve du tragique

Maria de Jesus Cabral

Resumo


Résumé:
Devant les fils intriqués de la mémoire, comment mettre en scène le “cadavre noir de l’Histoire” avec toujours le spectre de la guerre et son cortège de deuils et de séparations en toile de fond?
Publié en 1989, quatre ans après l’obtention du prix Nobel, Claude Simon transpose dans L’Acacia le cheminement tragique d’une famille à travers une dissolution de références – personnelles, temporelles, spatiales – pour retrouver dans les mailles du récit les traces d’une destinée qu’une forme simplement romanesque n’est plus apte à représenter.
La page devient alors un lieu qui interroge les limites du roman, les limites du langage en entaillant une nouvelle écorce textuelle où le tragique fusionne avec le récit.

Mots-clés: Acacia, tragique, genre, Histoire langage




Abstract:
How is the violence of life staged, before the entangled threads of memory, the “black corpse of History”?
Published in 1989, four years after being awarded the Nobel Prize, Claude Simon’s Acacia transposes the tragic journey of a family through dissolution of references – personal, time and space – to find the cracks in the narrative that trace a destiny which no simple novelistic form is able to represent.
The page becomes a place that questions the limits of the novel and the limits of language by engraving a text out of a new bark where the tragic merges with the story.

Keywords: Acacia, tragic, gender, History, language

Texto Completo:

PDF


ISSN: 1646-7698   |   © 2011 APEF   |   Todos os direitos reservados

By Creative Labor / SDUA